Habiter une maison
Habiter une maison

Villa P & B - éco-responsable & labellisée B.B.C.

81500 FIAC - Tarn - Occitanie

BÂTIMENT / LOGEMENT

Ce projet d'habitation s'applique à tirer le meilleur parti d'un terrain sauvage bordé d'un petit étang bizarrement enclavé dans le paysage policé d'un parcours de golf ; il est élaboré dans une grande acuité au site et à la nature environnante. La forme très articulée de la villa peut évoquer le corps de la salamandre : elle sinue et se glisse entre les nombreux arbres afin de les préserver. L'objectif d'une empreinte écologique faible pour la bâtisse se traduit également dans sa forme par un léger décollement du sol de toute la villa, signifiant le rapport « léger » que l'occupant désirait dans son appropriation du site. La teinte sombre du zinc pré-patiné de vêture exprime une volonté de calme et de discrétion, elle favorise le glissement léger de la villa dans l'ombre des saules, peupliers blancs et bouleaux . Organisée pour exploiter la dualité du lieu, elle permet une certaine intimité vis à vis du golf voisin tout en valorisant les vues sur le sous-bois et l'étang qui s'invite sur la parcelle. Partout présente, la nature pénètre jusque dans la maison par le jeu des grandes baies vitrées mobiles, ce qui rend l'espace très modulable et autorise par exemple à cuisiner « dehors » en effaçant totalement les grands coulissants à galandage du nord et du sud. La façade sud est creusée d'une loggia qui accueille l'extrémité du bassin à carpes Koï et à nénuphars ; celui-ci pénètre ainsi jusqu'au contact des pièces de vie. La piscine traitée en béton brut conserve une certaine rusticité, qui avec la couleur naturelle de l'eau sied bien aux principes d'insertion paysagère. Les lais horizontaux très tendus des façades en zinc noir étirent sa silhouette, répondant aux verticales scandées des peupliers et bouleaux. Opacités, larges baies, meurtrières rythment les façades de « l'animal » dont la tête s'affranchit du sol et s'étire côté Levant jusqu'à survoler les eaux de l'étang en un porte à faux de 7 m. Faites de panneaux de sycomore, les cloisons intérieures intègrent les portes toute hauteur en bois massif, les faisant ainsi disparaitre au profit du déroulé doux et sensuel du bois . Les interrupteurs à affleurement habillés du sycomore des panneaux participent à la lissité et au tendu des murs. Largement ouverte sur le séjour afin de partager la vue en surplomb sur l'étang, la chambre parentale retrouve son intimité grâce au mur coulissant de sycomore qui, en l'absence de rail en plafond disparaît totalement en position ouverte. Traitée en ardoise clivée, la salle de bains spartiate dans sa conception intègre des disques de douche en corian conçus par l'architecte. Egalement dessiné par l'architecte, le bloc cuisine installé entre les murs vitrés coulissants s'est voulu lisse et épuré. La proximité immédiate d'une arrière cuisine a permis d'atteindre le purisme formel espéré.

Catégorie Bâtiment / logement
Numéro de projet3111
Date de candidature19/04/2013
Récompense2ème prix

Bâtiment / logement

Détail projet

Surface totale du bâtiment en m² : 210
Coût total en € HT (hors foncier, hors VRD) : 405000

Structure bois du bâtiment

Structure verticale :

ProduitEssences Zone tempéré (Europe/Amérique du Nord)Provenances (lieu de croissance du bois)Traitements de préservation
Panneau ossature bois

Structure horizontale :

ProduitEssences Zone tempéré (Europe/Amérique du Nord)Provenances (lieu de croissance du bois)Traitements de préservation
Non précisé

Charpente :

ProduitEssences Zone tempéré (Europe/Amérique du Nord)Provenances (lieu de croissance du bois)Traitements de préservation
Charpente bois lamellé-collé

Revêtement bois extérieur

Autre revêtement métallique :

Produit
Zinc

Menuiserie intérieure et extérieure

Isolation des murs

Isolation intérieure des murs :

Produit
Fibre de bois (Panneaux)

Isolation de la toiture

Approche environnementale : Cette maison est construite autour d'une ossature en bois de pays (douglas et épicéa) retenu pour la souplesse d'usage et le niveau de performance énergétique élevé qui était attendu. Ainsi la performance thermique augmentée des parois a compensé l'étirement de la forme et l'important développé de façade. Le bois a permis d'améliorer le bilan carbone de cette opération fortement contrainte par un mauvais sol imposant des pieux et un entablement béton. Tous les éclairages sont de type très basse consommation, elle est chauffée par une pompe à chaleur air-eau. La villa a été labellisée B.B.C.

Descriptif technique : Fondations par pieux béton de diamètre 40 à 8 m. Plancher décollé avec hourdis isolant. Ossature: Ossature principale en bois murs (ép 20 cm) , poutre en LC retroussée de 11 ml au nord pour accompagner le couloir sans poteau (cf photo jointe) et toiture en chevrons taillés avec forme de pente Ossatures métal pour porte à faux sur le lac (poutres Warren de 2,6 mh greffées d'osb bois) Chauffage et ECS: Chauffage et production d'eau chaude sanitaire sont assurés par une PAC aérothermique doublée d'une ventilation simple flux qui complète en hiver les apports solaires directs dont l'intensité est régulée l'été par de larges stores motorisés à lames orientables qui disparaissent en position ouverte en s'intègrant totalement dans la structure. Isolants : murs : laine de roche 20+5 couverture : laine roche 40 cm sol : plancher chauffant sur PSE 6 cm + tavelles hourdis sur-isolantes SEAC (ép 25 cm PSE) Chauffage : Pompe à chaleur air/eau Marque : atlantic Modèle : alféa duo 13 Puissance : 12800 w Eau chaude : production par la pompe à chaleur

Acteurs du projet

Maître d'ouvrage (1)

Maître d'ouvrage : Particuliers

particulier (x)

Etudes et ingénieries (3)

Maître d'oeuvre - architecte Mandataire

IF ARCHITECTURE – Toulouse (31)

Bureau d'études structure bois

TERRELL (31)

Bureau d'études thermique

ADE CONSEIL (31)

Entreprises des lots bois (2)

Charpentier

RIVIÈRE CHARPENTES (31)
IMBERT (31)




* : L'entreprise n'est plus active
Retour à la liste